Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Chers abonnés, Chers lecteurs,
Dans cette période difficile, nous tenons à vous assurer de l'engagement de nos équipes de rédaction et de tout notre personnel pour continuer à vous informer sur l'activité de votre secteur. Il s'agit d'une période où la communication est plus que jamais primordiale.
Ensemble, nous continuerons à connecter le monde de la construction.
Menu

ENVIRONNEMENT
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

C’est (vraiment) parti pour Eole

Partager :
C’est (vraiment) parti pour Eole
Par FB, le 17 juin 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Environnement
Après avoir creusé une centaine de mètres pour terminer son implantation dans le sous-sol de Courbevoie (92), le tunnelier à pression de boue du chantier de prolongement vers l’ouest du RER E Eole s’apprête à tourner à plein régime à partir de cet été. Au total, 6,1 km de tunnels doivent être creusés entre la gare St-Lazare et la Défense d’ici 2021, soit 1,3 million de tonnes de boues excavées.
Sur la Base Seine, une immense usine de 4 200 m2 permettant de traiter les boues pour les évacuer par barge, une pompe mesurant 2 m de haut envoie 2 500 m3/h au tunnelier pour qu’il puisse excaver 2 000 m3 de boues par jour. Ce transit de boues et de terres excavées se fait par une impressionnante conduite de marinage mesurant 1 km de long et installée à plus de 6 m de haut en plein centre-ville de Courbevoie, qui permet d’éviter un trafic de 250 camions par jour et autorise le tunnelier à fonctionner 24h/24.
Le marché « GC TUN », dont SNCF Réseau est maître d’ouvrage, inclut les travaux de génie civil du tunnel et de la gare de la Porte Maillot, qui sont réalisés par un groupement composé de Bouygues Travaux Publics, Razel-Bec et Eiffage, tandis que la Base Seine a été installée par l’entreprise MS, spécialisée dans la valorisation des sables et la préservation de l’eau.
© Franck Boittiaux
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Article issu du magazine Mat Environnement n° 92
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Mat Environnement.
Mat Environnement, l'actualité de la filière environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  Zapping de la semaine : 8 chantiers sur 10 à l'arrêt
Les chantiers vont-ils reprendre à la suite d'un accord trouvé entre les pouvoirs publics et les fédérations professionnelles du bâtiment? Pour l'heure, la plupart des entreprises restent fermée.
+ de vidéos BTP ça tourne
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
WC LOC, EXPERT EN SANITAIRES MOBILES À LA MESURE DE VOS ENVIES... SURTOUT LES PLUS PRESSANTES !
Quelle que soit la durée de votre chantier et sa typologie (souterrain, ferroviaire, aérien, routier, fluvial, construction…), WC Loc vous apporte un accompagnement personnalisé pour disposer de solutions sanitaires robustes et parfaitement adaptées à la taille de vos équipes et aux contraintes de votre terrain. Besoin d’un WC sur votre chantier ? Contactez-nous !
Accéder au site de WC LOC
Tribune
Comment l’IoT pose les fondations des bâtiments du futur ?
Pour constructioncayola.com, Kim Bybjerg, vice-président, chargé de l’IoT (l’Internet des Objets) et de la mobilité, chez Tata Communications nous donne sa vision des bâtiments du futur qui s’érigeront prochainement dans nos métropoles.
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Mat Environnement n° 92 vient de paraître
Mat Environnement n° 92 vient de paraître
Au sommaire de ce numéro : Un broyeur mobile électrique Tana Shark 440EM chez Smet Location ; Cinq thèmes pour l'édition 2019 des Assises nationales de la biodiversité ; « Le principal enjeu consiste à assurer une traçabilité des déblais »...
Eole : des déblais aériens
Eole : des déblais aériens
Entre Courbevoie et Saint-Lazare, le creusement de 6 km de prolongement du RER E (projet Éole) va générer 1 300 000 tonnes de déblais (hors puits). Le traitement des boues du tunnelier, qui entre en service cet été, est assuré par un ouvrage provisoire à Courbevoie, la Base Seine, alimenté par une conduite de marinage aérienne. Après avoir creusé une centaine de mètres depuis son démarrage fin février 2019, le tunnelier Virginie a fait halte dans le sous-sol de Courbevoie (92). Il passera à la vitesse supérieure cet été afin de respecter le délai de 24 mois imposé pour creuser les quelque 6,1 km de tunnel entre la gare St-Lazare et La Défense. Ce tunnelier à pression de boue de 11,1 m de diamètre progressera alors à un rythme de 10 à 15 m par jour (entre 7 h et 22 h). « La fonction fondamentale de la boue de forage est d'apporter au terrain, au contact de l'excavation, les qualités permettant d'obtenir un confinement des parois de celle-ci. Cela nécessite l'imperméabilisation des parois de la galerie, un gradient de pression de confinement suffisamment élevé qui est ici de 5 bars, mais aussi un écoulement du marinage », explique Marin Du Couëdic, conducteur de travaux chez Bouygues TP et responsable des boues sur la Base Seine du projet Éole. Car les boues endossent un rôle essentiel dans la bonne conduite du projet. « Elles lubrifient les conduites, les outils de coupe et les pompes du tunnelier, et sont garanties neutres vis-à-vis de la station de traitement des boues et de l'environnement », ajoute le responsable. La tenue des délais ne fait aucun doute pour la maîtrise d’ouvrage, qui optimisera encore le planning grâce à la construction d’un hangar acoustique de 16 m de haut et de 70 ml qui recouvrera le puits Gambetta Est. Ainsi, le travail et l’approvisionnement des voussoirs et des matériaux pourront se faire jour et nuit.
Transport fluvial : croissance du trafic de +10% sur le bassin de la Seine
Transport fluvial : croissance du trafic de +10% sur le bassin de la Seine
Avec 23,7 millions de tonnes de marchandises transportées et 3,9 milliards de t-km*, le bassin de la Seine a enregistré, en 2019, une croissance du trafic fluvial de l’ordre de 10%. Deux filières ont permis cette dynamique : l’agroalimentaire et les matériaux de construction.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Forum National des Eco Entreprises
2 Avril 2020
Forum National des Eco Entreprises
Confs'Amiante Hors-série Plomb
7 Avril 2020
Confs'Amiante Hors-série Plomb
Cycl'eau Bordeaux
7 Avril 2020
Cycl'eau Bordeaux
+ d'événements
Emploi
- Ferrailleur / Ferrailleuse du BTP
- Conducteur / Conductrice de travaux
- Chef de chantier
- Conducteur / Conductrice de travaux du bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.