BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
VIDÉOS
À la uneENVIRONNEMENT

JLG drague les élagueurs

Par Julia Tortorici. Publié le 24 septembre 2018.
JLG drague les élagueurs
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Comme beaucoup de constructeurs, JLG faisait sa première apparition sur Salonvert (Saint-Chéron). Attiré par un secteur des Espaces Verts en développement, le spécialiste de la nacelle tâtait le terrain avec trois machines susceptibles de répondre aux besoins dans ce domaine.

« Nous sommes quasi inexistants sur le segment des Espaces Verts malgré des partenariats avec quelques loueurs spécialisés », admet Laurent Montenay, directeur général Allemagne, Europe centrale et orientale et à la tête de l’équipe commerciale France. « En participant à Salonvert, nous espérons aussi séduire de nouveaux distributeurs bien au fait de ces métiers ». Concessionnaires agricoles ou de mini engins TP, rien n’est encore décidé. Le constructeur est pour l’heure en phase « d’étude ».

Une tout-terrain

Trois machines étaient donc proposées aux visiteurs de Salonvert. Une télescopique diesel 460 SJC de 16 m dotée du seul châssis aux chenilles en caoutchouc du marché. Une caractéristique unique que l’on retrouvera par ailleurs sur la nouvelle 660 SJC de 22 m qui sera disponible début 2019 en France. « Cette nacelle se destine aux terrains accidentés et aux chantiers difficiles d’accès. Elle est une option idéale pour les collectivités qui souhaitent par exemple intervenir dans les lits de rivières, sous les ponts, sur un sol garni de cailloux dans 20-30 cm d’eau », explique Laurent Montenay. « Animée par un moteur de nouvelle génération, d’un nouveau tableau de bord et d’une capacité accrue, elle peut descendre des pentes raides et surmonter les obstacles que l’on retrouve généralement dans le lit d’un cours d’eau. Elle est également une machine de choix en station dans les Alpes par exemple ».

Une hybride pour les centres-villes

La H340AJ de 12 m est intéressante du fait de son système hybride lui permettant de travailler en hyper-centre. Elle intègre un système tout-électrique dans les essieux – une batterie alimente la pompe et le moteur des roues – que l’on peut activer en fin de journée pour réduire à néant les nuisances sonores. Son homologue, la H800 de 26 m, peut être rechargée à 70% en 3h. « Nous avons décidé de partir sur un concept diesel au châssis robuste avec un pendulaire en standard et 4 roues motrices. Cela fait de ces deux hybrides de vraies machines de chantier. Les loueurs recherchent aujourd’hui des machines polyvalentes avec un taux d’utilisation élevé. L’hybride, avec son concept 2 en 1, représente une candidate sérieuse pour une meilleure gestion des parcs », développe Laurent Montenay.

L’inévitable araignée

C’était la machine la plus répandue sur Salonvert, en matière de levage. JLG n’a donc pas fait l’impasse : une araignée de 20 m était sur le stand. Destinée aux élagueurs, la X20J+ mesure 80cm de largeur. Cette machine est standard en bi énergie - moteur diesel et branchement sur secteur 220v – et n’émet aucune émission en tout-électrique. « Le marché de l’araignée gagne 10 à 15% de croissance par an tirée par les Espaces Verts, il est nécessaire pour nous d’en comprendre le potentiel », souligne Laurent Montenay.

Préparer Bauma

Les machines présentées sur Salonvert avaient également pour but de valider l’approche commerciale de JLG à quelques mois de Bauma. « Nous exposerons une offre plus importante en matière de machines propres sur lesquelles nous proposerons des solutions financières à l’instar des machines TP et des chariots télescopiques », révèle Laurent Montenay. Le monstrueux salon de Munich verra par ailleurs JLG exposer sa télescopique aux 4 roues indépendantes vue au dernier salon Conexpo ainsi que le nouveau système de géolocalisation intégré au CAN-BUS permettant les diagnostics et précommandes de pièces à distance. « Une machine sera d’ailleurs mise à disposition sur le stand sur laquelle nous créerons artificiellement des pannes. Le client, muni d’un écran, pourra se connecter à la plateforme détaillée qui édite les rapports techniques et les statistiques essentiels pour la bonne gestion de son parc. L’idée étant d’être plus efficace sur la maintenance », conclut le responsable.
 
Laurent Montenay pose au côté de l'araignée X20J+. Crédit photo : BTP Magazine
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
JLG à l’honneur aux IAPA Awards
24 mars 2022
JLG à l’honneur aux IAPA Awards JLG Industries avait été présélectionnée pour trois prix plus tôt dans l'année : deux dans les catégories " Produit de l'année " - pour sa nacelle à ciseaux tout électrique DaVinci® et sa nacelle à flèche autonivelante 670SJ, et un troisième dans la catégorie " Durabilité " pour son kit de conversion de moteur. Au final, le constructeur s’en sort avec deux prix.
Des enchères inédites chez surplex.com
23 mars 2022
Des enchères inédites chez surplex.com Jusqu'au 31 mars, le spécialiste des enchères Surplex.com  propose un lot de machines de construction bien conservées provenant d'un déstockage d'un fournisseur au Portugal.
JLG : « Des commandes qui ont triplé »
25 février 2022
JLG : « Des commandes qui ont triplé » Le marché ultra dynamique de la nacelle aura permis à JLG de performer en 2021. Les commandes de nacelles électriques ont bondi de +80%.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola