[ GRAND FORMAT ]

Klubb : le ‘Made in France’ défie la Covid

En photo : Julien Bourrellis, président de Klubb Group
Klubb aura démontré une grande résilience face à la crise économique et sanitaire. Adossé à son réseau solide de partenaires français et européens, à la réactivité sans pareille, le constructeur se targue d’avoir sauvé son année. Mieux encore, loin d’être au point mort, les développements continuent. C’est auréolé d’une labellisation RSE Positive Workplace que Klubb lance une série de roadshows en 2021. On y verra de nouvelles machines destinées au marché des loueurs. Les collectivités ne sont pas oubliées : elle dispose d’un choix intéressant de nacelles « vertes ».
L’année 2020 n’aura pas non plus fait de cadeaux à Klubb. L’industriel aura dû travailler de manière très étroite avec ses fournisseurs afin de rester ouvert et d’accompagner ses clients, même au plus fort du confinement. « Ceci a été possible car nos fournisseurs sont majoritairement situés en France et plus largement en Europe. Dans toute notre chaîne de valeur, nous privilégions les entreprises locales dont la proximité permet des échanges rapides et une réactivité très forte », observe Julien Bourrellis, président de Klubb Group. La stratégie est payante : le constructeur maintient en 2020 un niveau d’activité soutenu avec plus de 2000 nacelles produites sur l’ensemble de l’exercice. « Nous sommes particulièrement fiers d’avoir réussi à produire une soixantaine d’élévateurs sur poids-lourds dans notre site des Ardennes car ce sont certainement les machines les plus complexes et les plus consommatrices en pièces spéciales », ajoute le dirigeant.
La Covid booste la RSE
Effet collatéral de la crise, Klubb a pris le temps de réfléchir au moyen de renforcer sa démarche environnementale et sociétale. Il s’est engagé avec le label RSE Positive Workplace qui a mené un audit fin 2020 auprès des principales parties prenantes (salariés, clients, fournisseurs…). Les résultats de l'audit ont mis en avant des points forts dont : la qualité des produits et du service et plus globalement de l’engagement de Klubb ; l’esprit de famille du groupe ; un haut niveau d’attachement de la part des fournisseurs ; son dynamisme et sa résilience. « Cette première labellisation, obtenue à un niveau de maturité de 2 étoiles sur 3 maximum, est la base d’un plan d'actions concret basé sur des indicateurs de performance tels que le bilan carbone et des objectifs clairs de progrès, que nous nous engageons à communiquer régulièrement auprès de nos parties prenantes », souligne Julien Bourrellis.
Se développer, coûte que coûte
Freiné comme beaucoup par la crise économique, couplée à la crise sanitaire, Klubb n’a toutefois pas cessé ses développements. Une trentaine de nouveaux postes a été créée et une nouvelle agence a été ouverte en région toulousaine. L’agence Klubb en région lyonnaise a, en outre, été agrandie de manière conséquente. Enfin, le département SAV s’est étoffé d’une dizaine de personnes supplémentaires et le constructeur a encore augmenté la densité de la couverture nationale de ses fourgons ateliers. L’export, bien que tout particulièrement impacté par la pandémie, reste un axe stratégique. Les efforts de Klubb se poursuivent, et ont même été salués par la visite du ministre de l’Economie Bruno Le Maire, venu présenter le Plan de Soutien aux Entreprises Françaises Exportatrices à l'issue de la visite officielle de l'usine Klubb de Ferrières en Brie fin septembre 2020.
La fibre optique, moteur de croissance
« A l’heure actuelle, le marché français reste porteur grâce au déploiement de la fibre optique. Nous pensons donc continuer à nous développer en 2021. Nous avons notamment lancé une ligne de production supplémentaire dans notre usine des Ardennes pour produire nos nouvelles nacelles KL32 sur fourgons », reprend Julien Bourrellis. Ailleurs, dans une trentaine de pays, les retours des filiales et distributeurs sont plutôt bons. L’Angleterre, malgré le Brexit, apparaît comme un marché très prometteur. « Néanmoins tant que nous ne pourrons pas rencontrer de visu nos partenaires potentiels, il continuera à être difficile d’aboutir à de nouveaux partenariats. Le business est avant tout une histoire de personnes et de confiance, on ne signe pas des contrats qui engagent l’avenir d’une société en visio-conférence », rappelle le président.
« On the road again »
L’absence d’Intermat a donné lieu au montage de roadshows début 2021. Un moyen dynamique et mobile de présenter la nouvelle gamme Light de fourgons nacelles avec 140kg de charge utile supplémentaire. « Ce gain de poids a pu être réalisé notamment grâce à un nouveau design des bras de la gamme fabriqués à partir d’Acier à Haute Limite d’Elasticité. Ces aciers dits « à hautes performances » permettent d’alléger la structure et d’augmenter la résistance ainsi que la durée de vie des équipements. « Les démonstrations de notre gamme télescopique sur châssis de 16 à 20 m de hauteur de travail sont également en cours », mentionne Julien Bourrellis. Leur structure haute est en aluminium, ce qui assure une excellente charge utile. De plus, les chaînes et les vérins d'extension sont protégés à l’intérieur du bras. Ces machines sont conçues pour avoir le meilleur déport du marché avec 300 kg dans le panier. Les stabilisateurs extensibles à l'avant du véhicule permettent à l'opérateur d'adapter l'empreinte sur la chaussée. « Nous avons eu des retours très positifs de nos clients loueurs sur cette gamme. Ces machines rencontrent également un vif succès en Europe du Nord dans des pays qui apprécient les machines techniquement innovantes et faciles à utiliser comme la Norvège, les Pays-Bas… », ajoute le dirigeant.
S’adapter à chaque pays
En France, la société Klubb France gère l’assemblage et la distribution de la gamme Klubb. De même, la filiale CPL assure le montage et la distribution en Angleterre. Dans les autres marchés où Klubb est présent, la distribution des produits est organisée via un réseau de partenaires qui s’occupent de la vente et du SAV. Il est aujourd’hui le premier fabricant de nacelles sur véhicules en Europe grâce au travail de ses distributeurs en Belgique, aux Pays-Bas, en Suède, ou encore en Norvège. Une consécration. Le constructeur dispose d’une équipe d’une quinzaine de personnes 100% dédiées au développement international. « Fort de notre expérience de distributeur, nous savons qu’il est nécessaire de s’adapter aux besoins des utilisateurs finaux qui travaillent différemment dans chaque pays. Nous collaborons donc avec nos distributeurs afin de comprendre les spécificités de leur pays et de répondre à leurs demandes en matière de nouvelles options, formations techniques, aide au montage… », explique Julien Bourrellis. En France et en Angleterre, Klubb reste proche des réseaux de concessionnaires des constructeurs auto comme Renault, PSA ou Mercedes. L’industriel est en effet agréé en tant que carrossier partenaire. « Un aspect rassurant pour les différentes concessions car elles savent que nous maîtrisons parfaitement le processus de transformation sur les véhicules proposés à leurs clients », ajoute le dirigeant.
Tout pour plaire aux collectivités
Marché majeur de Klubb, les mairies et collectivité locales attendent du constructeur des matériels « verts » maîtrisant leurs émissions de CO2. En réponse, il propose désormais des nacelles télescopiques sur châssis alimentés au gaz. Plus silencieuses, elles disposent d’une autonomie équivalente au diesel, offrant une économie de carburant d’environ 35%, et ne nécessitent pas d’AdBlue. « Notre modèle 20 m télescopique KT20 se monte sur châssis Iveco gaz 5t et notre nacelle K32 sur châssis gaz 3,5t est un modèle très populaire auprès des mairies », confirme Julien Bourrellis. Avec une hauteur de travail de 12,50 m et un déport de 7,30 m, la machine est adaptée pour la maintenance des espaces verts ou l’entretien des collectivités locales. Elle a récemment été retenue par la Mairie de Paris, notamment.
Klubb a également complété sa gamme d’une nouvelle machine à la hauteur de travail de 35 m et au déport de 25,60 m. Polyvalente, la 350 TBE convient aux travaux de réseaux, d’élagage, d’entretien de bâtiments historiques, ou de maintenance d’éolienne. Son bras composé de 4 sections dont 3 télescopes et qui se termine par un bras pendulaire avec Jib, évite les obstacles et se positionne au plus près de la zone de travail sans avoir à bouger le véhicule. Son porte-à-faux très court séduira les sociétés désirant une machine facile à manœuvrer et capable d’intervenir sur des terrains difficiles avec un châssis 4x4. Son panier peut accueillir jusqu'à 500 kg. Il est également possible d’effectuer des travaux en surplomb (11,30 m) afin d'intervenir sous les ponts par exemple. « En parallèle, avec le soutien de nos clients et des constructeurs de PL, nous nous efforçons d’améliorer la gamme qui peut dorénavant être équipée de l’option Green Pack, un dispositif qui permet à la nacelle de fonctionner moteur du véhicule éteint », précise Julien Bourrellis.
Crédits photos : KLUBB GROUP

Julia Tortorici - 09/02/2021
Textes, photos et vidéos : tous crédits Groupe Cayola (sauf mentions contraires)