ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Saint-Priest : le nouveau centre nautique Pierre Mendès atteint le label biosourcé de niveau 3

Par la rédaction. Publié le 13 novembre 2023.
Saint-Priest : le nouveau centre nautique Pierre Mendès atteint le label biosourcé de niveau 3
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Les équipes de Spie batignolles construction régions, engagées dans le cadre d’un marché public global de performance aux côtés du cabinet d’architecture Chabanne, d’Hervé Thermique, de Soberco Environnement et de Rez’On, viennent d’achever le gros œuvre du futur centre aquatique Pierre Mendès de Saint-Priest (69).

Ce marché en CREM (Conception, Réalisation, Exploitation et Maintenance) porté par la mairie de Saint-Priest concerne la construction de deux bassins, accolés à la piscine existante Pierre Mendès, et la réalisation de travaux d’amélioration énergétique de l’ensemble de la structure. Dans le cadre de ce marché, Spie batignolles assurera l’exploitation et la maintenance du site pendant 7 ans. Débutés depuis le printemps 2023, les équipes poursuivent les travaux sur un bon rythme avec la pose des premiers éléments de toiture (charpente bois lamellée collée et bacs aciers) en ce mois d’octobre 2023. Le futur grand centre aqualudique Pierre Mendès permettra d’augmenter la capacité d’accueil de l’établissement initial à destination des scolaires, du grand public et d’offrir un plus large éventail d’activités. Son ouverture est prévue en fin de premier semestre 2024. Les deux nouveaux bassins qui seront créés à la droite de la piscine existante se destinent à des usages différents pour couvrir un large choix d’activités aquatiques : un bassin de 25 ml x 5 m de large et jusqu’à 1,80 m de profondeur, dédié à l’apprentissage et la pratique de natation ; un bassin de 125 m² et jusqu’à 1,50 m de profondeur pour l’accueil d’activités commerciales et de santé.

Une première : la mise en œuvre de murs préfabriqués en béton de bois

Sur cette opération, les équipes de Spie batignolles sont amenées à expérimenter un nouveau mode constructif avec la pose de murs préfabriqués en béton de bois dans l’espace vestiaires (voiles structurels portants) et en façade. Comparativement à un béton classique, ces murs réalisés en usine intègrent des fibres de bois, en remplacement des traditionnels aciers et graviers béton. Cette solution, composée à 70 % de bois et 30 % de béton, affiche un excellent bilan carbone (-40 kg CO2/m²), d’autant que le bois agit comme un véritable capteur de CO2. L’extension, qui inclue également une salle de musculation de 40 m², porte sur une surface plancher augmentée de 1 320 m². Bien qu’existant depuis une dizaine d’année, cet élément constructif était jusqu’alors employé dans la construction de maison individuelle, mais de façon peu répandue en raison de son coût plus élevé. Il s’agit d’une des premières applications tertiaires en France, 2e en bâtiment ERP. C’est au stade de la consultation que les équipes de Spie batignolles construction régions ont souhaité mettre à l’honneur cette solution innovante et faiblement émissive en CO2. Un choix qui a résonné auprès du maître d’ouvrage, suscitant une vraie curiosité et un réel intérêt pour envisager son installation. Cet élément constructif innovant, fourni par un fabricant implanté dans le nord de la Drome, participe au bilan carbone optimisé de l’opération.

36 kilos de matériaux biosourcés par mètres carrés 

L’association de murs préfabriqués en béton bois à d’autres éléments constitués de matériaux biosourcés tels qu’une charpente bois généreuse, les traitements acoustiques en bois, … ont permis de dépasser le label biosourcé de niveau 3, correspondant à 36 kilos de matériaux / m² de bâtiment, soit un bilan carbone encore amélioré par rapport aux exigences initiales de la Ville de Saint-Priest. Le projet utilise 72 % d’énergies renouvelables (ENR) pour couvrir les besoins énergétiques de l’établissement. Cela est permis grâce notamment à l’installation de nouveaux systèmes de récupération de chaleur sur les organes de l’équipement (énergie fatale). La toiture de la piscine extérieure intégrait déjà des panneaux photovoltaïques. Les menuiseries extérieures sont équipées de larges casquettes pour protéger l’édifice du rayonnement solaire. Les nouveaux bassins seront réalisés derrière de grandes baies vitrées, destinées à favoriser l’apport de lumière naturelle pour réduire les consommations électriques du centre. La municipalité a fixé une exigence de consommation énergétique annuelle à 2 800 kW/m² après travaux. Ce chiffre a encore été abaissé dans la réponse apportée par les équipes de Spie batignolles, pour atteindre 2 740 kW/m² maximum. L’équipement affiche de futurs niveaux de consommation d’eau très performants pour atteindre 86 L/baigneur par an. Il est même prévu la mise en place d’un système de filtration de l’eau par billes de verre d’abaisser à 78,6 L en moyenne la consommation d’eau par baigneur et par an. Les toitures terrasses des deux nouveaux bassins seront complètement végétalisées pour parfaire l’intégration de l’équipement dans la nature environnante. Jusqu’à 40 personnes interviendront sur cette opération de près de 9 millions d’€uros, dans un délai particulièrement court et en milieu occupé puisque la piscine d’origine reste ouverte au public tout au long de la durée du chantier. Sur ce projet, 1600 heures d’activités ont été dévolues à des personnes en insertion, éloignées de l’emploi depuis plusieurs mois, dans le respect des exigences du marché.
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
20 novembre 2023
REP : fortes inquiétudes de la part de la FFB La mise en place de la filière REP (Responsabilité Élargie du Producteur) dans le secteur, suscite un fort mécontentement des artisans et entrepreneurs de bâtiment, qui se transforme progressivement en un rejet massif du dispositif.
2 octobre 2023
KP1 partage son Rapport RSE Le préfabricant KP1 édite son Rapport RSE qui synthétise les actions concrètes menées en 2021 et 2022, et répertorie les objectifs 2023.
KP1 partage son Rapport RSE
11 janvier 2024
Du BIM « commercial » sur mesure ! ITCelerator est un cabinet de conseil et un intégrateur français spécialisé dans les performances commerciales et opérationnelles des entreprises qui fabriquent ou distribuent des produits ou des services complexes. Avec une équipe de plus de 20 consultants pluridisciplinaires et un chiffre d’affaires de près d’1,5 millions d’euros, la société ne cesse de se développer avec une croissance continue de 20% par an depuis sa création en 2016. Via une offre de solutions numériques à la pointe de la technologie, elle répond également aux défis du monde de la construction et de la préfabrication béton. Rencontre avec son fondateur, Stéphane Kors.
Du BIM « commercial » sur mesure !
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola