CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > Chryso lance une nouvelle microfibre de cellulose pour béton, naturelle et biodégradable
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Chryso lance une nouvelle microfibre de cellulose pour béton, naturelle et biodégradable

PUBLIÉ LE 15 SEPTEMBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Chryso lance une nouvelle microfibre de cellulose pour béton, naturelle et biodégradable
Chryso (Saint-Gobain Chimie de la Construction) présente Chryso Fibre MTec Bio 400, sa nouvelle génération de microfibre à base de cellulose pour les bétons, chapes et mortiers.
 
Fabriquée en Europe à partir de cellulose végétale et renouvelable, issue de forêts éco-gérées avec programme de reboisement continu, la microfibre Chryso Fibre MTec Bio 400 est naturelle et biodégradable. Polyvalente, cette nouvelle microfibre biosourcée s’emploie dans les bétons courants, préfabriqués, décoratifs (désactivés, colorés, drainants…) ainsi que les chapes et les mortiers. Elle s’adresse aux fournisseurs de béton prêt à l’emploi et aux préfabricants. L’ICV certifiée de la fibre naturelle Chryso Fibre UF 500, de composition similaire à la Fibre MTec Bio 400, démontre une empreinte carbone (pouvoir de réchauffement climatique de la Chryso Fibre UF 500 = 0,295 kg CO2eq/kg sur le périmètre A1:A3) très favorable comparée aux fibres synthétiques. Etant fabriquée en Europe, son empreinte carbone dans le cadre d’un usage en Europe devrait être inférieure à celle de la fibre naturelle Chryso Fibre UF 500.

Côté performances, Chryso Fibre MTec Bio 400, qui se disperse et se répartit uniformément dans le béton, forme un réseau tridimensionnel qui homogénéise les contraintes de retrait plastique et diminue fortement le risque de fissuration des bétons et chapes à jeune âge. La nouvelle microfibre conserve la fluidité des bétons. Elle est proposée dans un packaging éco-responsable haut de gamme : des sachets hydrosolubles « zéro déchet » qui assurent une dispersion homogène des microfibres directement dans la toupie ou le malaxeur. La recommandation est d’1 dose de 300 g par m3 de béton. Invisible (les microfibres ont une longueur de 300 μm pour un diamètre nominal de 20 μm), elle est donc particulièrement adaptée aux applications en bétons décoratifs.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
Jérôme Seurre nommé Président de la Commission technique du SNBPE
Jérôme Seurre nommé Président de la Commission technique du SNBPE
96% de stands réservés au congrès de l'AFTES
96% de stands réservés au congrès de l'AFTES
Chryso lance une solution minérale de faible épaisseur pour les sols
Chryso lance une solution minérale de faible épaisseur pour les sols
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS