CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > Villefranche-sur-Saône : l’Écoquartier Monplaisir, un projet durable
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Villefranche-sur-Saône : l’Écoquartier Monplaisir, un projet durable

PUBLIÉ LE 27 MARS 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Villefranche-sur-Saône : l’Écoquartier Monplaisir, un projet durable
crédit : studio Erick Saillet
GCC Immobilier a convié l’ensemble de ses clients et partenaires à fêter avec son équipe la réalisation de l’îlot B1-1 sur l’Écoquartier Monplaisir de Villefranche-sur-Saône (69). Cet ensemble immobilier est le plus important projet de requalification de quartier réalisé par l’entreprise.
 
Situé sur la commune de Villefranche-sur-Saône, à l’est de la voie ferrée et à 400 mètres du centre historique, l’ensemble du projet urbain Monplaisir s’étend sur près de 9 hectares. Débutée en 2012 avec le choix du groupe SERL comme aménageur par la Ville de Villefranche-sur-Saône, sa restructuration globale prévoit la réalisation d’un Écoquartier créé autour d’un nouveau parc de 8 000 m², de 30 nouveaux bâtiments dont 550 logements, de différents immeubles de bureaux et de multiples activités. Aménageur de l’Écoquartier pour le compte de la Ville de Villefranche-sur-Saône, le Groupe SERL entend proposer à termes un projet novateur répondant aux enjeux de mixité de logements (social, accession, résidences séniors, logements adaptés) et de développement durable (modes de transports doux, énergie photovoltaïque, biodiversité, faible impact carbone, matériaux biosourcés…). GCC Immobilier travaille sur le développement de plusieurs îlots représentant un total de 20 000 m² de surface de plancher à construire. Tout au long de l’avancée des travaux, réalisés en partenariats avec les filiales du groupe GCC, GCC Rhône-Alpes et Jean Nallet Construction, l’opérateur GCC Immobilier a fait preuve d’innovation pour répondre aux évolutions des niveaux d’exigences de qualité environnementale afin notamment de diminuer l’impact carbone de l’opération. Résultats : les logements ont atteint le niveau E3 du label E+C- (E3 C1 sur référentiel BEE Logement Neuf) et le bâtiment de bureaux est labelisé E2 C1 (référentiel BEE Tertiaire Neuf). Parmi les actions d’envergure, l’entreprise a privilégié :  la mise en oeuvre de matériaux biosourcés comprenant des menuiseries bois (menuiseries et volets) ; une isolation à base de textile recyclé ; la multi-orientation des logements afin de favoriser le renouvellement d’air naturel et les apports solaires et supprimer l’utilisation de système de climatisation ; le recours aux énergies renouvelables (panneaux solaire photovoltaïques) ; des toitures végétalisées.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
Grandes écoles ? La voie prisée pour accéder aux métiers de cadres
Grandes écoles ? La voie prisée pour accéder aux métiers de cadres
Partenariat entre Vinci et Imerys pour développer des solutions de construction durable
Partenariat entre Vinci et Imerys pour développer des solutions de construction durable
Jonathan Chemouil : « Identifier la bonne solution pour le bon projet »
Jonathan Chemouil : « Identifier la bonne solution pour le bon projet »
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS