Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > Les Halles de Saint-Dizier ouvrent leurs portes
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Les Halles de Saint-Dizier ouvrent leurs portes

PUBLIÉ LE 13 MARS 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Les Halles de Saint-Dizier ouvrent leurs portes
Les Halles de nuit.
La Ville de Saint-Dizier en Haute-Marne inaugure ses nouvelles Halles. Ce nouvel équipement d’envergure du cœur de ville a pour ambition de participer activement à la revitalisation du bassin de vie dans le cadre de la transformation urbaine « Révéler Saint-Dizier ».

Les Halles de Saint-Dizier, imaginées par le collectif d’architectes nancéens Studiolada, sont réalisées notamment avec un savant mélange de pierre de taille et de bois. Ce nouveau patrimoine bragard s’intègre dans le périmètre historique du château de la sous-préfecture.

Composées de matériaux issus de la production locale, les Halles sont la vitrine urbaine des ressources régionales et de nos savoir-faire – souvent ancestraux. Les pierres de taille proviennent des carrières d’Euville (Meuse), tandis que la résille en pin recouvrant la charpente métallique est issue de bois des forêts vosgiennes.

Suivant le modèle des marchés traditionnels avec 3 nefs, ces Halles s’organisent autour de 3 allées, de plusieurs espaces de dégustation en son centre et 2 grands auvents extérieurs. 19 étals prennent place à l’intérieur de cet édifice. Afin de renforcer l’aspect intimiste et convivial, chaque étal est entouré d’un ciel de toit.

Ce projet a été l’un des plus grands chantiers de France en pierre de taille avec l’utilisation de plus de 1000 unités pour sa construction (330m et 600 tonnes). Les Halles de Saint-Dizier disposent de deux arcs sur les façades Est et Ouest, de 23 mètres de portée, véritable prouesse architecturale. Les autres arcs, vitrés et transparents, prolongent naturellement l’espace public. Le toit du bâtiment est quant à lui percé de puits de lumière et recouvert de végétation.

Le projet initial, composé d’une charpente en bois, devait reposer sur la dalle de l’ancien marché couvert de Saint-Dizier. Ce projet a dû être adapté suite à la découverte de caves peuplées de grands murins, chauve-souris protégées.

Conscient des enjeux de sauvegarde naturelle de cette espèce, la nouvelle dalle a été suspendue au dessus de l’ancienne afin de réaliser les fondations nécessaires pour la sécurité des utilisateurs et la tranquillité des chiroptères. Une charpente métallique, recouverte d’une résille en bois, a donc été ajoutée à la structure. Celle-ci repose sur des fondations en béton, reposant elles-mêmes sur 30 pieux de 16 mètres.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Une nouvelle gamme électrique chez Yanmar
Une nouvelle gamme électrique chez Yanmar
JO 2024 : Patrick Ollier remet les clés du Centre Aquatique Olympique à Tony Estanguet
JO 2024 : Patrick Ollier remet les clés du Centre Aquatique Olympique à Tony Estanguet
Un coffrage décarboné chez Alphi
Un coffrage décarboné chez Alphi
Nice, Paris et Lyon : les villes où construire coûte le plus cher
Nice, Paris et Lyon : les villes où construire coûte le plus cher
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS