Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Une proposition de loi adoptée contre l'habitat insalubre

Partager :
Une proposition de loi adoptée contre l'habitat insalubre
Par la rédaction, le 12 juin 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Bâtiment - Gros oeuvre
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le 11 juin dernier, le Sénat a examiné en première lecture la proposition de loi visant à améliorer la lutte contre l’habitat insalubre ou dangereux.

Cette proposition de loi vise à adapter et améliorer les dispositifs de lutte contre l’habitat insalubre, notamment en renforçant les capacités de contrôle et d’intervention des collectivités territoriales ; créant un nouveau cas soumis à la procédure d’expropriation simplifiée pour des immeubles insalubres ; renforçant les sanctions contre les marchands de sommeil en cas de non-respect des règles relatives à la déclaration de mise en location et au permis de louer dans les zones qui y sont soumises ; étendant la possibilité pour des associations de lutte contre l’habitat indigne d’agir en justice.

Selon le rapport de Dominique Estrosi Sassone, la commission des affaires économiques a adopté des amendements visant à :

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
- renforcer la prévention de l’insalubrité et la dangerosité des immeubles, en rendant le diagnostic technique global (DTG) obligatoire pour les copropriétés de plus de 15 ans et en permettant aux syndics professionnels de signaler les cas d’immeubles insalubres, dangereux ou non décents sans qu’on puisse leur opposer le principe de confidentialité des données

- clarifier, simplifier et accélérer les procédures en matière d’habitat insalubre ou dangereux par la création d’une police spéciale du logement

- rendre obligatoire la présence d’un syndic professionnel en cas d’arrêté de péril ou d’insalubrité

- expérimenter dans certaines collectivités (et non rendre obligatoire comme l’envisageait la proposition de loi initiale) le principe selon lequel le silence de l’administration gardé pendant deux mois à compter du dépôt d’une demande de permis de louer vaut rejet de la demande et non acceptation comme actuellement

- donner un droit de priorité aux collectivités territoriales pour bénéficier du bien exproprié en raison d’un arrêté de péril ou d’insalubrité

- faire bénéficier les collectivités territoriales du produit des amendes prononcées par le préfet pour non-respect des règles relatives au permis de louer et à la déclaration de mise en location

En séance publique, les sénateurs ont adopté des dispositions visant à :

- créer un dispositif de suivi des copropriétés dégradées composé du maire, du président du tribunal de grande instance, des administrateurs provisoires, des services de l’État, qui permet de vérifier que le redressement est bien engagé

- prévoir la remise d’un rapport au Parlement présentant les solutions permettant de remédier aux conséquences de la suppression de l’APL-accession sur la réalisation de travaux par les propriétaires occupants et sur la lutte contre l’habitat indigne, notamment en outre-mer



 

Crédit photo : Didier BIGAND
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  Zapping de la semaine : le BTP, un déconfinement compliqué
Edouard Philippe a présenté en début de semaine son plan de déconfinement qui doit débuter le 11 mai. Le Premier ministre demande aux entreprises de maintenir le télétravail autant que possible. Dans le secteur du BTP, la reprise est difficile.
+ de vidéos BTP ça tourne
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Yann Madeline, président de la Fédération Nationale des Syndicats de l’Assainissement
Crise du Covid-19 oblige, Construction Cayola a souhaité en savoir un peu plus sur ce que font les professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Quelles nouvelles habitudes ? Quelles méthodes ? Ou comment s’organise la profession en cette période inédite... Yann Madeline, président Fédération Nationale des Syndicats de l’Assainissement (FNSA) s’est pris au jeu et nous évoque son quotidien.
Toutes les interviews
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Rabot Dutilleul se remet en selle
Rabot Dutilleul se remet en selle
Dans ce contexte de crise sanitaire sans précédent qui impacte l’ensemble du secteur du BTP, Rabot Dutilleul Construction annonce une reprise progressive de ses chantiers à compter de ce mardi 14 avril 2020, dans un strict respect des recommandations sanitaires. Une décision qui a pour objectif de soutenir l’activité de l’entreprise en cette période difficile. Quant à la nouvelle gouvernance de l’entreprise, elle prendra ses fonctions à compter du 17 avril.
Accord de PPP entre Razel-Bec et Egis
Accord de PPP entre Razel-Bec et Egis
Les deux parties ont conclu un contrat de partenariat public privé pour un montant de 230 millions d'euros pour la mise en place et la gestion de 14 postes de péages routiers au Cameroun.
Dans la famille Klaas hybride, je voudrais la K1003 RHX
Dans la famille Klaas hybride, je voudrais la K1003 RHX
Malgré un contexte sanitaire inédit, Klaas Allemagne continu le développement de sa gamme de solution de levage hybride comme la nouvelle grue sur camion Klaas K1003 RHX et sa nacelle rotative.
Manitou affiche – 25 % au 1er trimestre
Manitou affiche – 25 % au 1er trimestre
Sur les trois premiers mois de l’année, l’activité de Manitou a été fortement impactée par la crise sanitaire avec un chiffre d’affaires de 421 millions d’euros contre 562 millions au 1er trimestre 2019, soit une baisse de – 25 %.
[Exclu] Legendre :  Il est primordial que nous puissions continuer à compter sur nos clients et partenaires
[Exclu] Legendre : "Il est primordial que nous puissions continuer à compter sur nos clients et partenaires"
La reprise des activités construction du groupe Legendre et la réouverture des bureaux sont aujourd’hui effectives , une reprise progressive qui devrait permettre à l'entreprise d’atteindre 80% de l’activité d’ici la fin du mois de mai. A fin avril, ce sont une quarantaine de chantiers qui avaient pu redémarrer sur un peu plus de 120 opérations qui avaient été arrêtées le 17 mars. Vincent Legendre, Président du Directoire du groupe Legendre, nous en dit plus sur cette reprise...
[Tribune] Entre défis technologiques et environnementaux, quelles perspectives pour les bâtiments connectés de demain ?
[Tribune] Entre défis technologiques et environnementaux, quelles perspectives pour les bâtiments connectés de demain ?
Pour Constructioncayola.com, Gweltaz Le Coz, expert Smart Building chez Matooma, dresse un portrait de ce que pourrait être le bâtiment intelligent de demain. 
Haulotte clôt le premier trimestre 2020 à - 19 %
Haulotte clôt le premier trimestre 2020 à - 19 %
Les premiers effets de l’impact du Covid-19 commencent à se quantifier pour les professionnels du secteur, à l’heure de la clôture des comptes pour le premier trimestre 2020. Lors des trois premiers mois de l’année, Haulotte a ainsi réalisé un chiffre d’affaires de 132,9 millions d’euros contre 163,2 millions sur la même période en 2019, soit un recul de – 19 %.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
Amorce, le e-colloque Eau
11 Juin 2020
Amorce, le e-colloque Eau
Confs'Amiante Bâti
25 Juin 2020
Confs'Amiante Bâti
+ d'événements
Emploi
- Chef de projet BTP
- Manoeuvre bâtiment
- Manoeuvre bâtiment
- Manoeuvre travaux publics
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.