x
Construction Cayola
KIOSQUE
ÉDITION DIGITALE (à partir de 8,90 € par mois)
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS
+

Le Marché Global de Performance : c'est quoi ?

Par la rédaction, le 25 novembre 2016
Le Marché Global de Performance : c'est quoi ?
RETROUVEZ NOS ARTICLES
Dans l'ÉDITION DIGITALE
Découvrir
Dans nos newsletters
gratuites

S'abonner
Sur nos applications
iOS et Android

Télécharger
Dans nos magazines
Découvrir
Lors des Rencontres des Villes et Territoires Urbains à Lyon les 7 et 8 novembre dernier, l’USIRF, la FNTP, la FRTP Rhône-Alpes et la SPRIR Rhône-Alpes ont convié 50 représentants de collectivités, d’entreprises et de maîtrise d’oeuvre pour présenter les avancées d’un nouveau contrat pour les infrastructures : le Marché Global de Performance.
------------------   PUBLICITÉ   ------------------

 
Depuis l’Ordonnance n° 2015-899 du 23 juillet 2015 relative aux marchés publics, les acheteurs peuvent conclure des marchés publics globaux de performance qui associent l’exploitation, la maintenance à la réalisation ou la maintenance à la conception-réalisation de prestations. Depuis plus de deux ans, l’Institut de la Gestion Déléguée (IGD) et la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) travaillent sur la mise au point d’un contrat global de performance appliqué aux travaux de voirie permettant aux collectivités locales de gérer l’entretien et la maintenance du réseau routier à coûts et délais maîtrisés. Il peut être appliqué à d’autres types d’infrastructures.
 
"Jusqu’à maintenant, existaient d’un côté, les marchés publics qui permettaient de construire la route et de l’autre, le contrat de partenariat, qui permettait à une collectivité d’entretenir et de maintenir son patrimoine routier. Aujourd’hui, le marché public global de performance permet à l’acheteur d’associer les deux volets, conception-réalisation de prestations et exploitation ou maintenance sur plusieurs années (5 à 7 ans). En outre, cette pratique permet de répondre à la volonté de l’Etat, qui pousse à généraliser les contrats dits préférentiels, basés sur les critères de performance", explique Pierre-Emeric Chabanne, délégué général de l’IGD.
 
"Pour le moment, le maître d’ouvrage, à travers sa maîtrise d’œuvre, définit et conçoit le projet qu’il va confier à l’entreprise. Il définit les caractéristiques techniques et l’entreprise exécute simplement. Avec le Marché Global de Performance, la façon de travailler change", note Thierry Caussemille de la direction générale Route France Colas et membre de l’Union des Syndicats de l’Industrie Routière Française (USIRF). En effet, grâce à la contractualisation, la collectivité définit le programme fonctionnel, décrivant des objectifs de niveaux de services attendus et des indicateurs de performance. "Puis, elle laisse à l’entreprise le soin de choisir les moyens et les techniques nécessaires à la mise en œuvre opérationnelle du programme fixé".
 
Avant la signature du contrat, Pierre-Emeric Chabanne précise qu’il importe que "la collectivité et l’entreprise se mettent d’accord sur les travaux à entreprendre, leurs délais, leur nature, les objectifs". Le contrat se base donc sur "un diagnostic partagé". Ce diagnostic permet d’établir un état des lieux du patrimoine de la collectivité et s’établit avec l’aide d’un prestataire AMO indépendant. Les outils d’aide à la décision sont indispensables car ils contribuent à livrer une vision globale et précise du terrain.
 
Le Marché Global de Performance est donc bénéfique pour la dépense publique, puisque les élus feront leurs arbitrages en définissant les axes prioritaires à entretenir et en évitant de laisser se dégrader les infrastructures. Le patrimoine est donc mis à niveau durablement et en prenant en compte tous les aspects (surface, structure, réseaux souterrains...).
 
Suite au diagnostic, dans le cadre de l’appel d’offres, la commune peut choisir les indicateurs de performance qu’elle désire, par exemple, des indicateurs environnementaux, ou bien liés à la tenue des délais, aux modalités d’information du public, etc. Puis, le maître d’ouvrage contrôle la performance et vérifie que les résultats correspondent aux normes et aux exigences du marché. En cas de manquement, les prix peuvent être revus ou l’entreprise sommée de refaire les travaux.
 
@ Mail
Philippe Puthod, président du SPRIR Rhône-Alpes
À lire également :
Drôme : 1,2 milliard d'euros de travaux en 2017
Le département de la Drôme fait l'objet de 441 projets de BTP en cours ou en attente d'être lancés soit 1 208 M€ HT de travaux recensés.
LA VIGNETTE DE LA SEMAINE – Macron, chef de l’Etat français
LA VIGNETTE DE LA SEMAINE – Macron, chef de l’Etat français
Le DLR garde l’offensive
Le DLR garde l’offensive
L'accréditation pour renforcer la confiance dans la construction
L'accréditation pour renforcer la confiance dans la construction
A l'occasion de la 10ème édition de la Journée Mondiale de l'Accréditation, placée cette année sous le signe de la construction et du bâtiment, le Comité français d'accréditation (Cofrac) fera le point sur les thématiques phares de la sécurité et de la transition énergétique et numérique.
Quelle vision ont les Franciliens des infrastructures ?
Quelle vision ont les Franciliens des infrastructures ?
La Fédération nationale des travaux publics (FNTP) poursuit sa démarche de consultation engagée avec ses fédérations régionales autour de l’avenir des infrastructures en France.
Auvergne-Rhône-Alpes : 5 milliards pour les TP
Auvergne-Rhône-Alpes : 5 milliards pour les TP
Selon l'analyse économique de la CERC sur le secteur de la construction en Auvergne-Rhône-Alpes, les travaux publics représentent un chiffre d'affaires de 5 milliards d'euros, soit 13% du poids total du secteur en France.
En février, les travaux publics remontent bien
En février, les travaux publics remontent bien
Après un mois de janvier chahuté par les intempéries, l'activité des travaux publics repart à la hausse en février 2017 : +20,3% par rapport à janvier 2017 et +10,1% sur un an.
Le Grand Paris riche en équipements sportifs
Le Grand Paris riche en équipements sportifs
Selon une étude de la Société du Grand Paris et de l'Atelier parisien d'urbanisme (Apur), le Grand Paris est bien pourvu en équipements sportifs.
Toujours plus d'emplois sur les chantiers du Grand Paris Express
Toujours plus d'emplois sur les chantiers du Grand Paris Express
La Société du Grand Paris a signé le 23 juin dernier une convention de partenariat avec la communauté d'agglomération Paris-Vallée de la Marne, pour développer l'emploi local et l'insertion sur les chantiers du Grand Paris Express.
LA VIGNETTE DE LA SEMAINE - Grand Débat de la Présidentielle
LA VIGNETTE DE LA SEMAINE - Grand Débat de la Présidentielle
Hier soir, mardi 4 avril, était organisé un grand débat sur BFM TV et C News entre les 11 candidats à l'élection présidentielle.
+ d'articles Infrastructures TP
Newsletters
- Gratuites
- 7 thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Voir des extraits
Les + lus
Emploi

Technico-commercial Itinérant Export (H/F)

Technico-commercial (H/F)
Annonce

Collection de 80 pièces miniatures matériels TP et levage. Prix : 4000 €. Visible Marignane.
Tél : 06 14 34 40 69
Vidéo
Sitech connecte le chantier du port de Calais
Sitech connecte le chantier du port de Calais
+ de vidéos
Événements
Journée Expertise & Construction du Cerib
6 Juillet 2017
Journée Expertise & Construction du Cerib
JDL 2017
20 Septembre 2017
JDL 2017
14e Assises des Déchets
27 Septembre 2017
14e Assises des Déchets
Batimat
6 Novembre 2017
Batimat
+ d´événements
Vient de paraître
Rubriques

Bâtiment - Gros œuvre
Carrières
Environnement
Infrastructures TP
Rail
Réseaux VRD
Terrassements


Applications

iPhone et iPad
Mobiles et tablettes Android


Services

Newsletters
Agenda
Espace abonnés
CGV abonnement digital
CGV abonnements magazines
Nous contacter
Équipe Construction Cayola
Mentions légales
Publicité
CGV publicité
Réseaux sociaux

Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines